Des dispositifs médicaux connectés performants mais inaccessibles…

Le rapport est intitulé « Charges et produits » et ne rassemble pas moins de 235 pages. Dans le document, examiné par le conseil de la Caisse nationale de l’Assurance maladie début juillet, la Cnam recommande d’utiliser les expérimentations de l’article 51 dans « un objectif cible de nouveau champ de droit commun pour les dispositifs médicaux connectés (DMC) ». Plusieurs situations d’impasses avancées par la Cnam rendent l’inscription des DMC dans le droit commun particulièrement difficile. Exemple : l’absence d’énonciation d’une vision partagée dans le cadre de la gouvernance de l’article 51 sur les débouchés des projets s’appuyant sur un DMC. Résultat : les patients ne bénéficient pas d’un accès systématique à des dispositifs qui contribuent dans certains cas à une nette amélioration de la qualité de vie voire de la survie. Et c’est là tout le paradoxe d’une modernisation de l’offre de soins certaine mais inaccessible. Pourtant, l’article 51 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2018 autorise pour une durée maximale de cinq ans le financement d’expérimentations d’organisations innovantes améliorant la pertinence des prises en charge par l’Assurance maladie. Le recours à des outils numériques étant présent dans un grand nombre de ces projets, il importe désormais d’aménager les parcours réglementaires existants afin d’opérer une intégration réussie des DMC dans le système de santé. A noter que dans son rapport, l’Assurance maladie envisage 1,07 milliard d’euros d’économies sur les dépenses d’assurance maladie en 2021 dans le cadre de la préparation du projet de loi de financement de la sécurité sociale


Consulter les autres articles

Deux bases pour classer les données de santé

Quelles données de santé seront accessibles via le Health Data Hub ? Un premier élément de réponse est apporté par le projet de décret d’application de la loi du 24 juillet 2019 relative à l’organisation et à la transformation du système de santé, dite « Ma santé 2022 ». Ce texte confie à la Plateforme des données de santé et à la Caisse n... Lire la suite

Les téléconsultations ne font plus exception

C’est une publication au Journal officiel qui fera date dans l’histoire du système national de soins. Le 3 septembre dernier a été publié l’avis relatif à l’avenant n° 8 à la convention nationale organisant les rapports entre les médecins libéraux et l’Assurance maladie signée le 25 août 2016. COVID-19 oblige, les conditions d’exercice des téléconsult... Lire la suite


Associations de Patients : Partagez l'innovation en santé
Associations de Patients : Partagez l'innovation en santé
Innov’Asso est un dispositif crée par Roche en 2012 autour de l’innovation en santé qui accompagne les associations de patients en permettant le partage d’expériences entre pairs via des journées de rencontres et le site innovasso.fr

Accédez à votre espace

Mot de passe oublié

5e Journée Innov’Asso

Quand ? Mardi 29 novembre 2016

Où ? À la Maison de la Mutualité à Paris

Quoi ? Une journée de réflexion et d’échange autour de solutions innovantes au service du parcours de santé

Je m'inscris !

*Champs obligatoires

Choisissez l'atelier auquel vous souhaitez participer :

Développer des solutions innovantes pour identifier et/ou répondre aux points de ruptures du parcours de santé des patients ?

Découvrir et apprendre les bonnes pratiques de conception pour des applications santé qui fonctionnent vraiment !

Comprendre les risques et les opportunités du big data pour une association de patients.

X