VivaTech comme si vous y étiez

Le salon VivaTech se tenait du 24 au 26 mai dernier. Les équipes d’Innov’Asso y étaient. Que faut il en retenir ?

VivaTech comme si vous y étiez

Tout d’abord que les robots étaient à l’honneur. Le plus connu d’entre eux, Paper, est capable de repérer les émotions. De son côté, Alice propose des fonctions d’assistance au public et un autre robot peut même servir de prothèse pour le corps humain.

 

Prévention oblige

VivaTech, c’est le paradis des startup. C’est pour elles l’opportunité de se faire connaître. Elles sont nombreuses à bénéficier d’un stand et à communiquer le plus possible auprès d’un public aussi polyvalent que passionné par la transition numérique en cours. Au rayon des objets connectés, nous avons pu essayer le bandeau connecté Dreem pour mesurer ses phases de sommeil. L’objectif : améliorer la qualité du repos nocturne. Et donc, dans une certaine mesure, prévenir les maladies chroniques. Il ne s’agit ni d’un dispositif médical, ni d’un somnifère mais d’un serre-tête frontal à porter la nuit comme une casquette. Il se double d’une application-compagnon à télécharger sur son smartphone.

La technologie est en effet de plus en plus au service de la prévention, comme le montre l’entreprise Meersens, qui a développé un boîtier et analyse les éléments autour de vous. Rayons UV, pesticides, gluten, ondes des micro-ondes, nourriture… tout est passé au crible. Le boîtier est accompagné d’une application permettant de déterminer si votre environnement présente un risque pour votre santé

Medtep est une autre plateforme qui a retenu notre attention. Elle s’adresse aussi bien aux patients qu’aux professionnels de santé et a vocation à aider les gens à changer leurs comportements pour améliorer leur adhésion aux traitements. Dans le champs de l’hémophilie, de l’hypertension, de l’asthme…. Il s’agit d’aider les patients à apprendre de leur habitudes afin d’améliorer leur qualité de vie et prévenir ainsi les maladies. Ils peuvent par exemple se fixer des défis et mesurer les résultats obtenus. Mais aussi échanger des données avec leur proches et les personnes qui délivrent des soins.

Cela permet à certains d’éviter de se déplacer inutilement pour des consultations, et inversement, à d’autres de prendre conscience qu’une visite est nécessaire

Joseph C, pneumologue

L’essor de la télémédecine et de l’assistance vocale

De son côté, la startup H4D propose de consulter un médecin en visio-conférence via la Consult Station. La consultation se déroule dans les mêmes conditions qu’une visite dans un cabinet classique. Un médecin formé à la télémédecine vous reçoit et vous guide pour prendre les mesures nécessaires au diagnostic. Il peut même délivrer si besoin une ordonnance.

Les technologies par la voix se développent à la vitesse grand V. Nous avons donc échangé aussi avec Amir Tsrouya. Il a développé une solution baptisée Tukuoro, qui consiste en une technologie vocale facile à mettre en œuvre, précise et sécurisée.

Dans les pays émergents, les patients n’ont pas accès à des services médicaux, soit en raison de la distance, soit de l’analphabétisme. Pourtant, nombreux sont ceux qui ont un smartphone. Le fait de pouvoir interagir par la voix, dans leur langue natale, va leur permettre de bénéficier de recommandations sanitaires et d’améliorer ainsi leur santé.

Amir Tsrouya

Dans les pays développés, cela permettra par exemple à des personnes âgées ayant du mal à lire sur de petits écrans de pouvoir mieux communiquer avec les équipes de soins et de se déplacer dans les établissements médicaux, grâce à la géolocalisation et le guidage vocal.

Le service s’adresse aussi à tous les professionnels qui dispensent des soins pour mettre à jour leurs informations…

Amir Tsrouya

Nous avons rencontré AlephBot, une autre start-up israélienne (il faut dire que ces dernières étaient bien représentées sur ce salon). Chen Itzhaki, son fondateur, explique que l’objectif est de limiter et de résoudre d’éventuelles erreurs médicales au cours du traitement :

Nous pouvons écouter les échanges entre les professionnels de santé tout au long de la procédures et croiser les données, pour voir si elles correspondent au parcours du patient.Grâce à l’intelligence artificielle, nous pouvons fournir en temps réel aux soignants une information de qualité.

Chen Itzhaki

Des innovations à foison

Plusieurs autres innovations ont retenu notre attention, comme une pompe d’assistance cardiaque d’un nouveau genre puisque le dispositif utilise les mouvements d’une membrane ondulante pour pousser le sang par vagues successives. Ou encore une céramique d’alumine, qui peut remplacer les os et en particulier les sternums. C’est l’entreprise Iceram qui a conçu ces pièces, déjà implantées chez 13 patients.

Comparé au titane ou au ciment, ce matériau présenterait un risque d’infection moins élevé. Pour maximiser les chances d’un patient face à un AVC, nous avons aussi identifié un tout petit capteur au bout d’une sonde. Pour retirer le caillot qui bouche une veine dans le cerveau, un chirurgien doit parfois s’y reprendre à plusieurs fois et tester différentes méthodes. Or ce capteur peut définir la nature du caillot à l’aide d’un courant électrique et d’algorithmes d’apprentissage, ce qui permet un geste plus rapide et plus précis.

Enfin, pour visualiser les plus petits tissus à l’intérieur de notre corps, Mauna Kea Technologies a mis au point un outil baptisé Cellvizio. Une fibre optique dotée d’un laser retransmet directement ce qu’elle voit sur un écran. Il est ainsi possible d’entrer dans un kyste pour le ponctionner et savoir immédiatement s’il est dangereux et doit être retiré. C’est aussi un gain de temps considérable comparé aux biopsies classiques, dont le diagnostic s’établit en une ou deux semaines.

Bien d’autres innovations étaient présentées dans le cadre de VivaTech. L’objectif n’est pas d’en faire une liste exhaustive, mais ce qui est certain, c’est que l’augmentation significative du nombre de visiteurs témoigne d’une vraie appétence des Français pour la transition numérique en cours. Et qui nous réserve encore bien des surprises…

Paris Healthcare week : l’innovation au service du bien être des patients

A peine les stands de VivaTech remballés, le parc des expositions de la porte de Versailles laissait place à un nouvel événement : Paris Healthcare Week. Les équipes d’Innov’Asso ont arpenté les allées de ce salon. Voilà ce qu’il faut en retenir.

Pendant trois jours, du 29 au 31 mai, le salon a vu défiler une foule de visiteurs de tous horizons. Médecins, infirmières, cadres, patients ou encore associations sont partis à la rencontre des différents exposants. Chacun d’entre eux semblaient là pour une seule et même raison : améliorer la vie des patients et des personnels soignants.

 

Si la médecine était à l’honneur, les innovations n’étaient pas pour autant mises de côté. Nous avons ainsi rencontré l’entreprise Aerocom. Avec son système de transport pneumatique hospitalier, elle propose d’acheminer des poches de sang, des radios ou encore des médicaments grâce à des cartouches hermétiques qui voyagent dans des tubes. Ces derniers transitent via d’immenses tuyaux, d’un étage à l’autre d’un même établissement. Et peuvent même circuler d’un établissement à un autre via des pneumatiques installés dans des sous-sols. Avec une vitesse 5 à 7 mètres par seconde, cette invention a pour but de faire gagner du temps à des équipes souvent débordées et parfois en sous-effectif.

L’innovation n’est pas toujours aussi futuriste. Des idées simples mais néanmoins efficaces peuvent contribuer à améliorer le quotidien des patients, comme le prouve l’initiative de Verdurable le prouve. Avec son dispositif de jardinières mobiles “Garden Age”, cette entreprise propose aux personnes à mobilité réduite de jardiner tout en restant assis. L’esprit du projet peut se résumer par cette phrase de Qi Wu, designer du projet: “Quand l’homme n’a plus la possibilité d’aller vers la nature, on rapproche la nature de l’homme”.

Musicothérapie, mobiliers adaptables, peluches thérapeutiques et applications diverses et variées : le salon regorgeait d’inventions plus originales les unes que les autres. La diversité des projets et le nombre important de visiteurs prouvent à quel point l’amélioration de la vie des patients et du personnel soignant est au cœur de préoccupations d’entrepreneurs qui mettent tout en oeuvre pour innover constamment.

Avez-vous trouvé ce dossier utile ?

Oui

Non

Consulter les autres dossiers


Pour favoriser le partage de savoir et d'expérience
Pour favoriser le partage de savoir et d'expérience
Innov'Asso est un dispositif d'accompagnement des associations de patients créé par Roche en 2012. Il vous permet le partage d'expériences entre pairs via un site internet et une rencontre annuelle sous le signe de l'innovation.

Créez votre boite à outils Innov'Asso

Vous êtes un représentant d'association de patients ? Cet espace vous est réservé.

Il donne accès à une boite à outils personnalisée pour vous accompagner dans vos missions et vos projets associatifs. Il vous permet également de suivre les actualités et les événements Innov'Asso. Rejoignez les 150 acteurs associatifs déjà inscrits !

Accédez à votre espace

Mot de passe oublié

5e Journée Innov’Asso

Quand ? Mardi 29 novembre 2016

Où ? À la Maison de la Mutualité à Paris

Quoi ? Une journée de réflexion et d’échange autour de solutions innovantes au service du parcours de santé

Je m'inscris !

*Champs obligatoires

Choisissez l'atelier auquel vous souhaitez participer :

Développer des solutions innovantes pour identifier et/ou répondre aux points de ruptures du parcours de santé des patients ?

Découvrir et apprendre les bonnes pratiques de conception pour des applications santé qui fonctionnent vraiment !

Comprendre les risques et les opportunités du big data pour une association de patients.

X