La liberté réclamée des données de santé

Le Digital Health Summit est un salon dans LE salon. Un rendez-vous où se pressent conférenciers, industriels, professionnels de santé et start-up pour débattre des enjeux de demain en matière de numérique en santé. Inscrit au cœur du Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, l’événement dont on célébrait cette année la 10ème édition fut l’occasion pour plusieurs industriels de plaider pour un accès facilité aux données de santé.

Une demande à mettre en relation avec la nouvelle place occupée par ces données dans la prise en soin et l’organisation des systèmes de santé mais aussi au regard d’une production exponentielle de ces dernières, avec en toile de fond le boom de l’intelligence artificielle. Selon les industriels, le déverrouillage des données de santé ne remet nullement en cause la relation patient-médecin. Bien au contraire, celle-ci sera maintenue mais devra se réinventer. Cette ouverture se veut davantage un pilier fondateur de la médecine dite des « 4P » : prédictive, préventive, personnalisée, participative.

La solution résiderait alors dans une évolution de la réglementation pour libérer les données. Les Etats-Unis et le gendarme américain des produits de santé – la Food and Drug Administration (FDA) – ont fait un pas en ce sens en annonçant la tenue en mars prochain d’une concertation publique destinée à « recueillir les contributions de toutes les parties prenantes » (acteurs de santé, industriels, patients…).


Consulter les autres articles

De nouvelles règles pour les dispositifs médicaux

Le nouveau règlement européen relatif aux dispositifs médicaux (DM) devait entrer en vigueur le 26 mai 2020. La crise sanitaire en a décidé autrement et c’est finalement un an plus tard – le 26 mai 2021 – qu’il a été adopté et qu’il est désormais applicable dans toute l’Europe.

Parmi les évolutions, on retiendra particulièrement le renfor... Lire la suite

Face à la cybercriminalité, l’Europe veut contre-attaquer

Pour ce qui est de la cybersécurité, sur le territoire européen, le principe du chacun pour soi prédomine. Ainsi, chaque État membre de l’Union européenne possède encore ses propres règles pour prévenir et solutionner les cyberattaques.

Ce fonctionnement individuel, pour ne pas dire individualiste, est-il source accrue de danger face à un... Lire la suite


Associations de Patients : Partagez l'innovation en santé
Associations de Patients : Partagez l'innovation en santé
Innov’Asso est un dispositif crée par Roche en 2012 autour de l’innovation en santé qui accompagne les associations de patients en permettant le partage d’expériences entre pairs via des journées de rencontres et le site innovasso.fr
X