Le DMP, pilier du système de soins numérique

Depuis 2018, il est proposé à tous les Français, alimenté automatiquement et enrichi de services qui devraient, dans quelques années, en faire un outil de référence de la pratique médicale. Sa reprise en main par la Caisse nationale de l’Assurance maladie (Cnam) en 2016 a, sans nul doute, fait passer le dossier médical partagé, dans une autre dimension. Elle l’a en tout cas rendu plus opérationnel et adapté aux attentes des premiers bénéficiaires, à savoir les patients et les professionnels du soin.

Nous sommes bien loin du premier DMP édifié « dans le vide » à partir de 2004, outil technologique autocentré, sans finalité précise et sans la participation de ceux qui auraient dû le faire vivre. C’est du moins la vision exprimée fin juillet par le député Cyrille Isaac-Sibille (LREM) dans un récent rapport d’information parlementaire, rédigé au nom de la mission d’évaluation et de contrôle des lois de financement de la sécurité sociale (Mecss) de la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale. Malgré des avancées significatives, l’élue reconnaît que de nombreux « véritables chantiers » restent « à mettre en œuvre » afin que le DMP puisse « être au centre du virage numérique de notre système de santé ».

Plus qu’une plateforme de collecte d’informations médiales, le DMP doit, selon l’auteure du rapport, servir d’aiguillon à une mise en cohérence des données de santé, autour de quatre objectifs clairs : donner au patient la connaissance et le contrôle sur ses données de santé ; se faire accepter comme un outil utile à la pratique médicale ; partager les documents de santé nécessaires au parcours de soins ; donner aux professionnels et établissements de santé l’information médicale nécessaire au traitement du patient dans une logique de parcours de soins coordonnés.


Consulter les autres articles

Deux bases pour classer les données de santé

Quelles données de santé seront accessibles via le Health Data Hub ? Un premier élément de réponse est apporté par le projet de décret d’application de la loi du 24 juillet 2019 relative à l’organisation et à la transformation du système de santé, dite « Ma santé 2022 ». Ce texte confie à la Plateforme des données de santé et à la Caisse n... Lire la suite

Les téléconsultations ne font plus exception

C’est une publication au Journal officiel qui fera date dans l’histoire du système national de soins. Le 3 septembre dernier a été publié l’avis relatif à l’avenant n° 8 à la convention nationale organisant les rapports entre les médecins libéraux et l’Assurance maladie signée le 25 août 2016. COVID-19 oblige, les conditions d’exercice des téléconsult... Lire la suite


Associations de Patients : Partagez l'innovation en santé
Associations de Patients : Partagez l'innovation en santé
Innov’Asso est un dispositif crée par Roche en 2012 autour de l’innovation en santé qui accompagne les associations de patients en permettant le partage d’expériences entre pairs via des journées de rencontres et le site innovasso.fr

Accédez à votre espace

Mot de passe oublié

5e Journée Innov’Asso

Quand ? Mardi 29 novembre 2016

Où ? À la Maison de la Mutualité à Paris

Quoi ? Une journée de réflexion et d’échange autour de solutions innovantes au service du parcours de santé

Je m'inscris !

*Champs obligatoires

Choisissez l'atelier auquel vous souhaitez participer :

Développer des solutions innovantes pour identifier et/ou répondre aux points de ruptures du parcours de santé des patients ?

Découvrir et apprendre les bonnes pratiques de conception pour des applications santé qui fonctionnent vraiment !

Comprendre les risques et les opportunités du big data pour une association de patients.

X