Les associations au cœur de l’innovation en santé

Innov'Asso célèbre 10 ans d’engagement avec les associations autour de l'innovation en santé et l’expérience patient !

Les actes de téléconsultations deviennent (presque) la norme…

Télécharger

Au 15 septembre 2019, un peu plus de 60 000 actes de téléconsultations ont été dénombrés et facturés à la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam). Un chiffre bien loin des 500 000 espérés par le gouvernement qui avait permis, un an plus tôt, le remboursement de droit commun des actes de télémédecine. Neuf mois plus tard, la donne a littéralement changé. La faute à quoi, à qui ? A l’épidémie de coronavirus ! En effet, l’une des conséquences premières du COVID-19 est la multiplication, pour ne pas dire l’explosion des actes de téléconsultation par les professionnels de santé…

Les chiffres parlent d’eux-mêmes avec 486 369 téléconsultations facturées à l'Assurance maladie pendant la semaine du 23 au 29 mars contre moins de 10 000 par semaine début mars. Il faut dire que le gouvernement a également décidé pour mieux faire face à l’épidémie d’élargir la pratique du télésoin à plusieurs professions médicales et paramédicales. Sages-femmes, orthophonistes, infirmiers sont désormais concernés. Par ailleurs, les pouvoirs publics ont également choisi d’assouplir les dispositions réglementaires concernant la télémédecine, suivant ainsi les recommandations de la Haute autorité de santé. La pratique du soin à distance assure plus que jamais la protection des professionnels de santé mais aussi celle des patients. Elle permet enfin d’assurer le suivi médical des patients atteints ou suspectés de COVID-19.

Télécharger
Avez-vous trouvé cette actu utile ?

Pour nous aider à être au plus près de vos attentes, votre avis est important!

X