Les associations au cœur de l’innovation en santé

Innov'Asso célèbre 10 ans d’engagement avec les associations autour de l'innovation en santé et l’expérience patient !

L’insuffisance cardiaque sous télésurveillance

Télécharger

Depuis le 31 décembre 2019, la télésurveillance de patients insuffisants cardiaques par un infirmier est autorisée en France. La mise en place du dispositif s’inscrit toutefois dans un cadre juridique strict. Ainsi, à défaut d’une application en ligne dédiée, la structure d’emploi ou d’exercice est tenue de déclarer auprès de l’agence régionale de santé (ARS) les professionnels de santé qui s’engagent mutuellement à appliquer le protocole de coopération par envoi numérisé d'un ensemble de pièces justificatives.

L’infirmier diplômé d’Etat (IDE) se voit confier les missions suivantes : la réalisation de consultations de suivi de l’insuffisance cardiaque, pour la titration des médicaments de l’insuffisance cardiaque systolique ou pour décompensation cardiaque, en présentiel ou en téléconsultation ; la télésurveillance ; l’orientation des patients. Pas question pour autant de laisser l’infirmier livré à lui-même, puisqu’il pourra, en cas d’alerte ou d’urgence, joindre à tout moment un médecin délégant.

L’initiative doit ainsi participer à une prise en charge précoce et un suivi rapproché de l’insuffisance cardiaque. De quoi optimiser le traitement médical pour stabiliser la maladie, freiner son évolution et, in fine, diminuer la morbi-mortalité (décompensations cardiaques, hospitalisations, décès). La promotion de la télésurveillance entend, par ailleurs, favoriser le recours à la médecine ambulatoire.

Télécharger
Avez-vous trouvé cette actu utile ?

Pour nous aider à être au plus près de vos attentes, votre avis est important!

X