Mon espace santé peine à trouver son public…

Avec la Loire-Atlantique et la Somme, la Haute-Garonne est le troisième département où une expérimentation de l’Espace numérique de santé (ENS) est en cours depuis le 1er juillet. Soit un total de 4 millions d’usagers.
L’outil constitue une priorité pour la Délégation ministérielle au numérique en santé (DNS). En Haute-Garonne, force est de constater que ce qu’on a pris l’habitude d’appeler aussi Mon espace santé ne suscite pas une adhésion totale. Pour preuve, fin septembre, après l’envoi d’un mail ou d’un courrier présentant Mon espace santé et attribuant un code d’activation provisoire, le taux d’activation de l’espace personnel n’y était que de 3,5 %. Pour autant, le rejet ne se veut pas catégorique puisque le taux de refus stagnait – quant à lui – autour des 0,7 %, à en croire le directeur santé de la CPAM.

La donne changera indubitablement à partir du 1er janvier 2022 puisqu’à cette date, l’ENS sera automatiquement créé pour tous les citoyens, sauf opposition expresse de l’intéressé. Cette création automatique se fera plus tôt dans les départements expérimentateurs puisqu’elle est programmée entre le 10 et le 25 octobre. Ces statistiques démontrent que l’ENS souffre encore d’un manque de notoriété dans la population générale. Ce que confirme un récent sondage CSA pour France Assos Santé et qui indiquait que seuls 14% des Français avaient déjà entendu parler de Mon espace santé.


Consulter les autres articles

Le patient, l’autre ressource experte du soin en cancérologie

Plus que jamais, l’expérience du patient apparaît de plus en plus comme une expertise à prendre en compte. Pour preuve, l’Occitanie, et plus précisément l’Agence régionale de santé Occitanie, entend capitaliser sur cette professionnalisation du patient partenaire dans le champ de la cancérologie.
En effet, la structure régionale est au cœu... Lire la suite

L’identité numérique, première barrière face à la cybersécurité

Le 7 septembre dernier se tenait à Lille le Forum international de la cybersécurité (FIC 2021). L’occasion pour les participants de rappeler que l’identité numérique constitue la première brique de la cybersécurité en santé. Inscrite dans l’ordonnance sur l’identification électronique en santé publiée en mai, elle constitue une des c... Lire la suite


Associations de Patients : Partagez l'innovation en santé
Associations de Patients : Partagez l'innovation en santé
Innov’Asso est un dispositif crée par Roche en 2012 autour de l’innovation en santé qui accompagne les associations de patients en permettant le partage d’expériences entre pairs via des journées de rencontres et le site innovasso.fr
X