Les associations au cœur de l’innovation en santé

Innov'Asso célèbre 10 ans d’engagement avec les associations autour de l'innovation en santé et l’expérience patient !

Mon espace santé peine à trouver son public…

Télécharger

Avec la Loire-Atlantique et la Somme, la Haute-Garonne est le troisième département où une expérimentation de l'Espace numérique de santé (ENS) est en cours depuis le 1er juillet. Soit un total de 4 millions d'usagers.
L’outil constitue une priorité pour la Délégation ministérielle au numérique en santé (DNS). En Haute-Garonne, force est de constater que ce qu’on a pris l’habitude d’appeler aussi Mon espace santé ne suscite pas une adhésion totale. Pour preuve, fin septembre, après l’envoi d’un mail ou d’un courrier présentant Mon espace santé et attribuant un code d’activation provisoire, le taux d’activation de l’espace personnel n’y était que de 3,5 %. Pour autant, le rejet ne se veut pas catégorique puisque le taux de refus stagnait – quant à lui - autour des 0,7 %, à en croire le directeur santé de la CPAM.

La donne changera indubitablement à partir du 1er janvier 2022 puisqu’à cette date, l'ENS sera automatiquement créé pour tous les citoyens, sauf opposition expresse de l'intéressé. Cette création automatique se fera plus tôt dans les départements expérimentateurs puisqu’elle est programmée entre le 10 et le 25 octobre. Ces statistiques démontrent que l'ENS souffre encore d'un manque de notoriété dans la population générale. Ce que confirme un récent sondage CSA pour France Assos Santé et qui indiquait que seuls 14% des Français avaient déjà entendu parler de Mon espace santé.

Télécharger
Avez-vous trouvé cette actu utile ?

Pour nous aider à être au plus près de vos attentes, votre avis est important!

X