Quand les soins ignorent les frontières des pays d’origine…

Adopter un protocole de soins pour des patients originaires de Croatie, Malte, Portugal et République Tchèque (et bientôt de Chypre, d’Espagne, d’Estonie, de Grèce, d’’Irlande et du Luxembourg) est aujourd’hui plus facile.

La raison tient en un mot : Sesali. Comprenez le service européen de partage de synthèse médicale ou de santé en ligne, créé sur le fondement de la directive européenne 2011/24/EU sur les soins de santé transfrontaliers, et qui a été ouvert en France le 26 juillet dernier par l’Agence nationale du numérique en santé (ANS).

Concrètement, les professionnels de santé français, disposant d’une carte physique ou numérique de professionnel de santé (CPS), peuvent désormais accéder à la synthèse médicale des patients provenant des pays membres de l’Union européenne cités ci-dessus. Un accès qui se veut, plus que jamais, sécurisé, normalisé mais aussi et surtout en français via l’infrastructure européenne de santé en ligne MyHealth@EU.

Si pour l’heure, seul le partage de la e-prescription est possible, d’autres éléments essentiels du parcours de soins tels que les résultats de laboratoire, les comptes rendus d’imagerie médicale ou le compte rendu d’hospitalisation sont appelés à rejoindre ces échanges. Les allergies, les traitements en cours, les maladies et interventions chirurgicales antérieures font partie des données de santé affichées par Sesali.


Consulter les autres articles

Plateforme de données de santé : à chaque pays, ses règles !

Et à l’étranger comment cela se passe-t-il ? Voilà comment pourrait être résumé le benchmark international initié fin 2020 par le Health Data Hub pour mieux connaître les pratiques des plateformes de données de santé ailleurs dans le monde.

En clair, il s’agit pour la plateforme française d’analyser les pratiques de gouvernance, les modes de re... Lire la suite

Le guichet de référencement des solutions logicielles officiellement accessible

Le Ségur numérique prévoit ni plus ni moins que 675 millions d’euros pour financer l’équipement logiciel des professionnels et établissements de santé. Une enveloppe conséquente qu’il conviendra d’utiliser à bon escient.

La répartition budgétaire s’organise en deux volets : un volet équipement doté de 465 millions d’euros (bap... Lire la suite


Associations de Patients : Partagez l'innovation en santé
Associations de Patients : Partagez l'innovation en santé
Innov’Asso est un dispositif crée par Roche en 2012 autour de l’innovation en santé qui accompagne les associations de patients en permettant le partage d’expériences entre pairs via des journées de rencontres et le site innovasso.fr
X