Qui sont les 11 talents de l’E-santé ?

Ils étaient, au départ, 197 candidats à présenter leur projet dans le cadre de la première édition du concours Talents de l’e-santé. Quarante-sept d’entre eux ont pu accéder à la finale.
Le verdict est finalement tombé le 10 décembre dernier avec la désignation officielle des 11 lauréats récompensés dans 10 catégories thématiques (prix de l’interopérabilité, prix de la sécurité, prix de l’intelligence artificielle (IA), prix de la télésanté, prix du système d’information hospitalier (SIH), prix du SI médico-social, prix du SI de ville, prix du SI de coordination, prix de l’application citoyenne et prix de l’application Covid), sans oublier un prix spécial « coup de cœur du jury ».
Organisée par la Délégation ministérielle au numérique en santé (DNS) et l’Agence du numérique en santé (ANS), cette cérémonie était l’occasion de braquer les projecteurs sur des acteurs, dont plusieurs établissements, engagés en faveur de l’accélération du numérique en santé. L’événement, 100 % en ligne en raison de la pandémie, était ouvert à tous : territoires, industriels, établissements de santé, start-up ou encore institutionnels (ARS et Grades). En clair, celles et ceux qui avaient mis en œuvre un projet structurant d’e-santé avec des usages réels et concrets sur le terrain.
Pour évaluer les projets, un jury composé, entre autres, de Dominique Pon et Laura Létourneaux, respectivement responsable et déléguée ministériels au numérique en santé, Jacques Lucas, président de l’ANS, Annika Dinis, directrice opérationnelle du numérique et de l’innovation en santé à la Caisse nationale de l’assurance maladie (Cnam), Gérard Raymond, président de France Asso Santé


Consulter les autres articles

Retrouvez le moral avec CoronaPsy.fr

Stress, ennui, lassitude, peur, précarité, isolement… Voilà une liste non-exhaustive des dommages collatéraux causés par la Covid-19. Autant dire que l’épidémie pèse lourd sur le moral des Françaises et des Français, toutes générations confondues. Une situation qui explique l’augmentation sensible de symptômes anxieux et dépressifs pouvant aller... Lire la suite

L’activité physique adaptée post-cancer : tout un programme !

Cinq cents patients ayant terminé leur traitement pour un cancer digestif ou un cancer du sein vont bénéficier d’un programme d’activité physique adaptée (APA).

Initié par Kiplin, en collaboration avec le groupe Ramsay Santé, premier acteur de l’hospitalisation privée en cancérologie en France, ce programme combine des activités en présentiel, ... Lire la suite


Associations de Patients : Partagez l'innovation en santé
Associations de Patients : Partagez l'innovation en santé
Innov’Asso est un dispositif crée par Roche en 2012 autour de l’innovation en santé qui accompagne les associations de patients en permettant le partage d’expériences entre pairs via des journées de rencontres et le site innovasso.fr
X