Les associations au cœur de l’innovation en santé

Innov'Asso célèbre 10 ans d’engagement avec les associations autour de l'innovation en santé et l’expérience patient !

Téléconsultation : une opération séduction à optimiser…

Télécharger

Télémédecine : depuis près de deux ans et le début de la crise de la Covid-19, le mot est dans toutes les bouches. Confinement et distanciation sociale obligent, la téléconsultation a connu ces derniers mois un essor considérable.

La situation sanitaire en France, comme à l’étranger, a permis de présenter la prise en soins à distance comme une alternative crédible, sûre et efficace. Pas de quoi pour autant convaincre l’ensemble des Français, à en croire une récente étude menée par la société Capterra auprès de 1 017 Français. Il s’agissait, au travers de cette enquête, de mieux évaluer la place de la télémédecine aujourd’hui en France et surtout de préciser la vision qu’ont les usagers sur le développement de la télémédecine à plus ou moins long terme.

Encore faut-il pour cela savoir de quoi il s’agit. Or, donnée assez surprenante à la sortie de plusieurs mois de confinement, 72 % des personnes interrogées n’ont jamais testé la consultation médicale à distance. Une information qui pourrait expliquer le clivage qui existe entre ceux qui l’ont essayée et ceux qui n’ont jamais téléconsulté.
En effet, si les premiers séduits l’ont adoptée, les seconds ne semblent pas séduits et n’envisagent pas obligatoirement de l’essayer.

Favorisée par la crise sanitaire, la téléconsultation avait plusieurs sources de motivation chez les usagers. Résultat : en ce qui concerne la typologie des consultations à distance, 35 % étaient liées à des symptômes semblables à ceux de la Covid-19 et 65 % avaient pour motif d’autres situations ou symptômes.

Télécharger
Avez-vous trouvé cette actu utile ?

Pour nous aider à être au plus près de vos attentes, votre avis est important!

X