Les associations au cœur de l’innovation en santé

Innov'Asso célèbre 10 ans d’engagement avec les associations autour de l'innovation en santé et l’expérience patient !

Une activité physique même (surtout) en période de confinement

Télécharger

Qui dit confinement, dit sédentarité pour la plupart des personnes. Force est de constater que la baisse de l’activité physique chez la plupart des Français depuis la mi-mars n’est pas sans conséquences non seulement sur l’appareil locomoteur, sur la balance énergétique mais aussi sur la santé mentale. Un constat qui a poussé l’Agence nationale de sécurité sanitaire alimentation, environnement, travail (Anses)à revoir ses recommandations avancées en 2016 face aux effets délétères, pour la santé, de la pratique insuffisante d'une activité physique et de la sédentarité.

Il faut dire que ses repères s’avèrent difficiles à suivre en période de confinement. Après les avoir adaptés à la situation actuelle, l’agence nationale incite notamment, pour maintenir une bonne balance énergétique, à pratiquer une activité physique ludique et régulière, à se lever idéalement toutes les 30 min pour augmenter le rythme de rupture de la sédentarité et à limiter l'augmentation du temps d'écran de loisirs et passif. A noter que les recommandations de l’Anses s'adressent tout autant à la population générale qu'à certains professionnels de santé qui travaillent de plus en plus devant leur écran en raison du développement de la téléconsultation.

Télécharger
Avez-vous trouvé cette actu utile ?

Pour nous aider à être au plus près de vos attentes, votre avis est important!

X