Comment créer sa newsletter ?

La boîte à outils des assos Juillet 2016 - Actualisé en octobre 2016 5 minutes
Une newsletter est une lettre d’information envoyée de manière régulière à une liste de contacts. C’est un moyen simple d’informer vos abonnés de l’actualité de votre association et d’augmenter le trafic sur votre site en suscitant de l’intérêt. Nous allons vous expliquer comment créer rapidement une newsletter qui réponde à vos besoins.

Quels outils utiliser pour l'envoi ?

Inutile de vous lancer dans un long et fastidieux process de newsletter « à la main ». Il existe aujourd’hui de nombreux clients d’envoi très accessibles qui vous permettront d’envoyer, d’organiser et de suivre vos newsletters en HTML de manière très professionnelle.

Voici une liste des services en ligne les plus réputés par leur simplicité d’utilisation :

  • MailingList
  • GetResponse
  • Mailchimp et Tiny Letter
  • Simple Mail
  • AWeber

 

 

Pour choisir parmi ces solutions il vous faudra au préalable déterminer vos besoins :

  • Envoyer au plus grand nombre
  • Suivre facilement les performances
  • Gérer plusieurs listes de manière simple et rapide
  • etc…

La plupart de ces sites proposent une version gratuite, mais vous inciteront à passer à une version payante dès lors que vous chercherez à envoyer au plus grand nombre.

C’est aussi bien évidemment grâce à ces dernières versions que vous pourrez avoir accès à plus d’options, tels que des templates (modèles) de newsletter, réutilisables à chaque envoi.

Quels contenus ?

Il faut bien garder en tête que la newsletter est un outil de communication de votre association. De ce fait elle doit idéalement en respecter la charte graphique. D’où l’avantage du HTML, qui va vous permettre d’intégrer des images, de mettre en forme le texte et de mettre des liens vers votre site Internet.

Attention cependant à ce que votre newsletter n’excède pas 600 pixels de large, ce qui lui assurera d’être affichée de manière correcte sur un maximum de configurations, y compris sur mobile.

Passées les caractéristiques techniques il faudra vous demander ce que vous attendez de vos lecteurs, et vis versa, pour être le plus pertinent possible :

  • Relayer votre actualité
  • Améliorer votre image
  • Inviter à un événement
  • Augmenter le trafic sur le site
  • Faire un appel aux dons
  • etc…

Cette newsletter s’inscrit dans une véritable stratégie d’e-mail marketing.

L’objet de votre mail doit rester court et porter sur le contenu de la newsletter. Elle sera très certainement noyée dans le flux quotidien de mail de vos destinataires, et doit donc capter son attention.

Le contenu doit rester concis tout en suscitant l’intérêt. Évitez de surcharger votre newsletter et misez plutôt sur une mise en page aérée, organisé en zones bien distinctes. Le but est de permettre au lecteur d’identifier rapidement vos messages clés.

Il est important de faire un maximum de passerelles vers votre site. Associer un lien à chaque visuel est dès lors obligatoire.

Comment suivre les performances de ma newsletter ?

Tout d’abord il est clair que le suivi des performances des campagnes de newsletters est sensiblement différent selon vos objectifs.

Ainsi une newsletter ayant pour objectif de relayer l’actualité de votre association aura pour indicateurs de performance le nombre d’envoi et le taux d’ouverture. Alors qu’une invitation à un événement ou un appel au don sera évaluée par rapport au taux de clic et au taux de conversion.

Voici une liste des 6 indicateurs clés principaux pour mesurer la performance des newsletters :

C’est le pourcentage du nombre d’emails que vous avez envoyé qui ont bien été remis à vos destinataires. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la délivrabilité de vos campagnes d’emailing n’est pas quelque chose d’acquis car il vous faut faire face aux différentes règles établis par les FAI et messageries. Il est donc important de n’envoyer de mails qu’aux utilisateurs qui vous y ont autorisé pour éviter d’être blacklisté.

Le taux d’ouverture est le nombre d’emails ouverts sur 100 emails envoyés. Un bon taux d’ouverture tourne autour de 25%.

Le taux de clic vous permet de savoir combien d’abonnés ont cliqué sur vos liens et se sont retrouvés sur votre site. En effet, le taux de clic permet de savoir le degré d’intérêt que vos destinataires ont porté à votre contenu.

A ne pas confondre avec le taux de clic, le taux de réactivité est le nombre de personnes ayant cliqué, sur le nombre de personnes ayant ouvert le mail.

Si vous envoyez une newsletter ayant pour but de vendre ou bien toute autre action mesurable (inscription à un événement, acte de don), vous pouvez calculer un taux de transformation : il s’agit du nombre de personnes ayant réalisé l’action (ou transformé), sur le nombre de personnes ayant vu la newsletter.

Suivre le taux de désabonnement permet de comprendre comment vos destinataires perçoivent vos emails. Ainsi, si ce taux est au delà des 2%, cela indique qu’il est temps d’une remise en question de vos campagnes.

Le conseil de la rédaction

Une fois votre newsletter en place, n’hésitez pas à la mettre en avant sur votre site.
Donnez ainsi la possibilité de s’y inscrire avec un bouton bien visible, et rendez accessible toutes les éditions de newsletter dans des archives.

Avez-vous trouvé ce dossier utile ?

Oui

Non

Consulter les autres dossiers


Associations de Patients : Partagez l'innovation en santé
Associations de Patients : Partagez l'innovation en santé
Innov'Asso est un dispositif d'accompagnement des associations de patients créé par Roche en 2012. Il vous permet le partage d'expériences entre pairs via un site internet et une rencontre annuelle sous le signe de l'innovation.

Accédez à votre espace

Mot de passe oublié

5e Journée Innov’Asso

Quand ? Mardi 29 novembre 2016

Où ? À la Maison de la Mutualité à Paris

Quoi ? Une journée de réflexion et d’échange autour de solutions innovantes au service du parcours de santé

Je m'inscris !

*Champs obligatoires

Choisissez l'atelier auquel vous souhaitez participer :

Développer des solutions innovantes pour identifier et/ou répondre aux points de ruptures du parcours de santé des patients ?

Découvrir et apprendre les bonnes pratiques de conception pour des applications santé qui fonctionnent vraiment !

Comprendre les risques et les opportunités du big data pour une association de patients.

X