Les associations au cœur de l’innovation en santé
Atelier 1

Mesurer la qualité de vie liée à un médicament : qui et quand ?

Mesurer la qualité de vie liée à un médicament : qui et quand ?

La mesure de la qualité de vie des patients liée à un médicament
présente de l’intérêt à différentes étapes :

Infographie mesure de la qualité de vie des patients

Plusieurs instances sanitaires sont impliquées dans l’évaluation des médicaments :

Pour aller plus loin

ANSM

Garantit la sécurité des produits de santé tout au long de leur cycle de vie, depuis les essais initiaux jusqu’à la surveillance après autorisation de mise sur le marché : elle réévalue leurs bénéfices et leurs risques en vie réelle, surveille leur emploi et leur bon usage, gère le système national de pharmacovigilance en coordonnant l’action des CRPV (centres régionaux de pharmacovigilance).

Visiter le site

HAS

en vue de leur admission au remboursement, procède à leur réévaluation périodique ; suivre cette qualité en vie réelle afin d’élaborer et de diffuser les recommandations de bon usage et de stratégie thérapeutique pertinente.

Consultez « Le plan d’action de la HAS pour consolider l’évaluation des médicaments innovants » paru le 27 janvier 2020

Visiter le site

CEPS

Fixe le prix du médicament selon un mode conventionnel (négociation entre l’état et l’industriel) et associe le cas échéant à un prix des engagements contractuels qui viennent s’appuyer sur des données d’utilisation en vie réelle (volumes de ventes, effectifs et typologie de patients traités, posologies ou durées de traitement réelles) ou des données cliniques. Les clauses contractuelles peuvent aussi concerner les supports et les activités d’information et de promotion aux fins de favoriser le bon usage.

Institut National du Cancer

médicaments, dans le domaine particulier du cancer et travaille au développement d’indicateurs lui permettant d’apprécier l’implémentation de ses recommandations dans les pratiques.

Visiter le site

L’Assurance Maladie

Analyse la qualité et le rapport coût / qualité des pratiques, y compris dans le domaine de la prescription médicamenteuse, et déploie des programmes d’action afin de promouvoir des soins pertinents et efficients.

Visiter le site

Ministère des Solidarités et de la Santé

Agences régionales de santé (ARS) sur le bon usage des médicaments, notamment dans le secteur hospitalier, par le biais du réseau des Observatoires du Médicament, des Dispositifs Médicaux et de l’Innovation Thérapeutique (OMEDITs), qui ont des missions d’observation, d’analyse, de retour d’information vers les professionnels, les ARS et les agences nationales.

De fait, tous ces acteurs réalisent ou commandent des études en vie réelle.

Lire aussi :

Quelle place pour les études de qualité de vie aux côtés de l’ « essai contrôlé randomisé » ?

En savoir plus
X